La médecine Chinoise internationale

Infuser le pouvoir de la médecine traditionnelle chinoise dans la construction d’une communauté de santé pour l’humanité.

 

 

Dans la prévention et le contrôle de l’épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus, la Chine a fait tout son possible pour sauver des vies. Le pays a pleinement utilisé les avantages de la médecine traditionnelle chinois (ci-après dénommée MTC), qui était d’usage dans 92 % des traitements des cas confirmés.

L’administration d’Etat de la médecine traditionnelle chinoise a fait tout ce qui était en son pouvoir pour promouvoir l’implication approfondie de la MTC dans l’ensemble du processus de prévention et de contrôle de l’épidémie. Elle a envoyé à la première occasion une équipe nationale d’experts en la matière à Wuhan pour étudier l’épidémie et traiter les patients. La première fois, cette équipe a pris en charge les services hospitaliers en formation, à effectuer des recherches scientifiques et cliniques de sauvetage, et à explorer les modèles de diagnostic et de traitement en combinant médecine chinoise et occidentale. Plus de 4 900 personnes provenant de quelque 700 institutions de MTC dans l’ensemble du système se sont battues en première ligne dans le Hubei pour lutter contre l’épidémie, en fournissant des traitements, en menant des recherches cliniques et scientifiques, en augmentant les efforts de dépistage et de recherche en médecine chinoise, en promouvant des prescriptions efficaces et en effectuant une intervention anticipée de MTC à grande échelle dans la communauté. Dans le processus de traitement clinique, l’équipe d’experts a continuellement optimisé et amélioré le diagnostic et les programmes de traitement. Elle a publié conjointement avec la Commission nationale de la santé et du bien-être, les troisième à la septième éditions du Programme national de diagnostic et de traitement avec des caractéristiques de la médecine chinoise et occidentale. Elle a également couvert l’ensemble du processus de diagnostic et de traitement du Covid-19 pendant les périodes d’observations médicales, les périodes bénigne, stable, grave, critique et de récupération, réduisant ainsi efficacement le taux de mortalité et favorisant le transfert d’acide nucléique, améliorant par la même occasion le taux de guérison et réduisant la période de convalescence. L’efficacité de la MTC dans la lutte contre l’épidémie a été fortement démontrée.

Dans le même temps, la Chine encourage activement les échanges et la coopération internationale dans la lutte contre les épidémies avec l’aide de la MTC et apporte sa sagesse et sa force dans la prévention et le contrôle des épidémies mondiales, dans le renforcement de la collaboration avec l’OMS, y compris la participation de la MTC dans le cadre d’enquêtes conjointes, dans la diffusion d’informations sur l’efficacité de la MTC et le dépistage de médicaments efficaces. Le pays a publié une version anglaise du plan de traitement médical chinois pour l’infection à nouveau coronavirus et a fait une présentation de la participation de la MTC lors du Forum de Boao pour le Forum mondial de la santé en Asie. Le pays a organisé près de 40 échanges vidéo et des émissions en direct par des experts de la lutte contre les épidémies. Il a échangé des programmes de diagnostic et de traitement de la MTC, donné des prescriptions efficaces et réalisé des expériences cliniques avec 82 pays et régions, dont l’Italie, l’Allemagne, le Japon, la Corée du Sud et le Pakistan. Il a également fait don de produits de MTC à plus de 10 pays en fonction de leur demande et a envoyé des médecins spécialistes de la MTC dans 27 pays et régions en coordination avec la Commission nationale de la santé et du bien-être pour aider à lutter localement contre l’épidémie de Covid-19. La Chine a ainsi démontré pleinement son rôle en tant que grand pays responsable.

À l’heure actuelle, la médecine traditionnelle chinoise s’est étendue à 183 pays et régions du monde. La Chine a signé des accords spéciaux sur la coopération en matière de médecine chinoise avec plus de 40 gouvernements étrangers, autorités régionales et organisations internationales. Elle a soutenu la construction de 30 centres de MTC de haute qualité à l’étranger dans les pays et régions situés le long de « la Ceinture et la Route ». La médecine traditionnelle chinoise et de l’acupuncture ont fait une démonstration dans 35 pays et régions le long de cette initiative.

En décembre 2019, les centres de MTC à l’étranger et en Chine ont coopéré avec près de 90 pays, établissant un total de 388 projets de coopération internationale. Plus de 13 000 professionnels étrangers ont été formés. Il existe 15 instituts et salles de classe Confucius de MTC dans le monde, et plus de 240 instituts Confucius dans 78 pays offrent des cours de MTC et de Taijiquan, avec 35 000 étudiants inscrits et 185 000 personnes participants à des activités d’expérience connexes. Les écoles et les universités de MTC sont activement engagées dans la coopération internationale en matière d’enseignement de la MTC. Elles accueillent chaque année plus de 10 000 étudiants étrangers. Certains pays ont même mis en place des cours de MTC à plein temps et quelque 1 500 établissements enseignent la MTC à temps partiel à l’étranger et envoient chaque année quelque 30 000 spécialistes de médecine chinoise dans le monde.

En mai 2019, la 72e Assemblée mondiale de la santé a examiné et adopté la Classification internationale des maladies, onzième révision (CIM-11), qui, pour la première fois comprenait un chapitre sur la médecine traditionnelle, avec la médecine chinoise comme pilier. Elle est ainsi historiquement entrée dans le système de classification médicale standard. Avec la promotion active de la Chine, l’Organisation internationale de normalisation a créé le Comité technique sur la médecine chinoise (ISO/TC249), et a successivement formulé et promulgué 53 normes internationales sur la médecine chinoise. L’UNESCO a inscrit « l’acupuncture et la moxibustion chinoises » et « le bain médicinal tibétain » sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel en 2010 et 2018 respectivement, et a inscrit « le Classique jaune de médecine interne de l’empereur » et « le Compendium de Materia Medica » sur le Registre de la Mémoire du monde en 2011.

En ce moment, l’épidémie de Covid-19 continue de se propager dans le monde. La Chine est disposée à partager activement son expérience et ses pratiques en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie avec la communauté internationale selon les besoins. Elle est prête à soutenir la médecine chinoise dans sa mondialisation, à faire de celle-ci un bien public international dans la gouvernance mondiale de la santé. Elle souhaite contribuer dûment à l’amélioration de la santé et du bien-être de la population mondiale et construire une communauté de santé pour l’humanité.

Par Sun Da, membre du groupe de direction du parti et directeur général adjoint de l’administration nationale de la médecine traditionnelle chinoise

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)
La médecine traditionnelle chinoise internationale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>